Rachat de credit

Regroupement de crédits de 3 000 € à 180 000 € consenti sans frais de dossier par Service Info Crédit sous réserve d'acceptation de votre dossier (hors projet professionnel ou immobilier). TAEG fixe de 2% taux débiteur fixe de 1,9% .Conditions en vigueur au 01/07/2016. Durée de 12 à 240 mois. La mensualité et le taux sont fixes et varient selon le montant et la Durée du crédit. Vous disposez d'un délai légal de rétractation de 14 jours.

 

INFORMATIONS 

 

Pour un regroupement de crédits de 20 000 € (hors assurance facultative) sur 120 mois  au TAEG fixe de 2% : 120 mensualités de 184.03€ . Montant total dû de 22083.23 EUROS . . Le coût de l'assurance facultative pour un emprunteur est de 12,00 € par mois, à ajouter à la mensualité; soit un taux annuel effectif de l'assurance de  3,94% pour les garanties décès, invalidité, incapacité et un montant total dû au titre de l’assurance sur la durée totale du prêt : 1440€

 

 

Vous avez contracté plusieurs crédits ? Vous désirez réduire le montant de vos remboursements mensuels ? Le rachat de crédit peut être une solution avantageuse pour maîtriser votre budget. Il consiste à regrouper plusieurs prêts en un seul, pour ne plus régler qu'une mensualité unique.

Faciliter le remboursement de vos prêts

Le rachat de crédit est une solution possible pour maîtriser la gestion de votre budget si :

Vous avez contracté plusieurs prêts et vous payez plusieurs mensualités

Vous désirez gérer un seul prêt avec un interlocuteur unique

Cette opération consiste à substituer un prêt unique à plusieurs contrats de crédit ou dettes préexistants, de taux et durées différents ou identiques. Elle est réalisée par un seul et même établissement, qui rembourse alors par anticipation les sommes dues au titre des anciens crédits.

Avec le rachat de crédit, l'emprunteur ne paie plus qu'une seule mensualité. Son montant est souvent moins élevé que le total des sommes prélevées auparavant. Généralement, cette opération s'accompagne d'un allongement de la durée de remboursement.

Une opération qui concerne tous types de crédits

En principe, le rachat de crédit est possible pour tous types de prêts (consommation, immobilier, privé). En général, il concerne plusieurs crédits à la consommation ou consiste à regrouper ce type de prêts avec un crédit immobilier. Cependant chaque organisme de crédit est libre de poser ses propres critères d'acceptation.

Regrouper ses prêts en pratique

Avant de souscrire un rachat de crédit, préparez bien votre demande, en faisant le point sur votre situation. Listez vos prêts en cours, vos mensualités, vos revenus et vos charges, puis calculez le pourcentage de vos revenus consacré aux remboursements. 

 

AVANTAGES 

 

Le rachat de crédit permet d'étaler le remboursement des divers prêts (crédit à la consommation, crédit immobilier...) contractés en les transformant en un prêt personnel avec un taux unique. L'opération se traduit en général par une diminution du montant des mensualités mais un allongement de la durée de remboursement. 

Avec ce nouveau prêt, vous avez un taux et des mensualités fixes. Tout au long du prêt, vous connaissez précisément la date et le montant de chaque échéance. 

Un coût global maîtrisé 

Pour un prêt personnel, les premières mensualités servent essentiellement à rembourser les intérêts du prêt et non le capital emprunté pour couvrir le prix de votre achat. En rachetant vos crédits en début de remboursement, vous paierez globalement moins d'intérêts que si le rachat intervient sur un prêt remboursé en grande partie. Mieux vaut donc ne pas intégrer dans l'opération de rachat, des prêts que l'on a presque fini de rembourser.

Rachat de crédits : les inconvénients

Un coût du crédit plus élevé 

Allonger la durée du prêt est l'un des moyens de faire baisser le montant des mensualités. Mais cela n'est pas sans conséquences :

- Plus on emprunte sur une longue durée, plus le taux est élevé.

- Le coût total du crédit augmente.

Pour établir le montant de votre nouveau prêt, l'établissement de crédit additionne :

- Le montant du capital restant dû des anciens prêts,

- Le montant des pénalités de remboursement anticipé éventuellement prévues par vos anciens contrats de crédit

- les frais liés à votre nouveau contrat (assurances, garanties...)